82° ANNIVERSAIRE DU GÉNOCIDE DE 1932/33 EN UKRAINE- prise de parole de Mykola CUZIN

Montag 30. November 2015.
 

Prise de parole de Mykola CUZIN - Président du Comité UKRAINE 33

Le 21 novembre 2013, débutait la m​a​nifestation populaire ukrainienne que le monde entier allait connaître sous le nom de "Euromaïdan".

Quels liens avec le Holodomor de 1932-33 ? Ils s’agit de deux événement qui ont touché au plus profond le cœur de la Nation ukrainienne et au cours​ desquels l’existence de celle-ci a été gravement remis en question. L’Histoire bégaie. Par la faute de la non reconnaissance et de l’absence de réflexion​ autour du génocide ukrainien, la Russie de Poutine tente actuellement de finir le travail commencé il y a 82 ans. C’est donc au cœur de l’Ukraine​ , que le Kremlin et ses sbires ont institué courant 2014, peu près​ l’annexion de la Crimée, une dictature qui efface petit à petit toute trace ​"​d’ukrainité​"​, de culture, de langage, de couleur​s​...ukrainiens. Et c’est au sommet de​ l’Etat russe que l’on est en train de réhabiliter Staline, le tyran, le génocidaire, l’antisémite. Toute la politique actuelle de Poutine transpire les accents martiaux, tortionnaires et liberticides de ce qu’a été le règne du" Vojd". Et par une ironie de l’Histoire et de l’actualité internationale, c’est Poutine lui-même,disciple revendiqué de Staline, qui est en train de se rendre indispensable​ ​sur la scène mondiale dans plusieurs dossiers brûlants, dont celui de la Syrie et​ du terrorisme de l’Etat islamique.

Alors, notre présence aujourd’hui, à l’occasion de cette commémoration, n’est pas seulement un acte mémoriel, une demande de reconnaissance, une​ attente de justice, c’est aussi un acte militant, une mise en garde à l’adresse du monde libre. En mai 2015, la Cour fédérale du district de Meshchansky, près de Moscou, a classé les travaux de Raphaël ​LEMKINS ​concernant le​ génocide ukrainien,​ comme des "matériaux extrémistes ". Comment ne pas être gravement interpellé par cette contradiction majeure, cette antinomie même d’une Russie qui​ se voudrait le gendarme du monde et qui, dans le même temps, propage et pratique le terrorisme d’Etat dans le Donbass ukrainien et rabaisse au rang de vulgaire voyou, à raison de son attachement à la Vérité, le Père de la Convention de 1948.​.....​

Aujourd’hui, à 15h00 ( 14h00 heure française ), débuteront les commémorations officielles en Ukraine. Et à 16h00 tous les Ukrainiens seront appelés à​ allumer une bougie sur leurs fenêtres, en hommage aux victimes du génocide. Cette tradition n’est pas sans rappeler celle du 8 décembre à Lyon. Cette​ année, en raison des attentats de Paris, les illuminations de Lyon prendront une ​significati​on particulière. Aujourd’hui, ici , à Lyon, avec ces bougies allumées pour le Holodomor, nous associerons dans nos prières les victimes du génocide ukrainien de 1932-33 et les 130 victimes des attentats qui ont​ touché il y a quelques jours notre pays d’accueil, la France. Par notre travail de mémoire, nous voulons porter le même message d’Humanité et de refus​ de la barbarie que les​ victimes​, les survivants et les familles touchées par les attentats de Paris.

Merci à vous tous.


auf diesen Artikel antworten