83° COMMEMORATION DU GENOCIDE DE 1932/33 EN UKRAINE par dmytro KAMINSKYI

mercredi 30 novembre 2016.
 

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

Chaque année, au mois de novembre l’Ukraine commémore le triste anniversaire d’un évènement tragique de son histoire - la famine artificielle organisée sur son territoire par le régime stalinien, en 1932-1933, appelé le Holodomor. L’extermination par la faim de la paysannerie ukrainienne avait pour but de briser sa résistance au pouvoir bolchévique et la russification. Ce véritable génocide a coûté la vie à plus de 7 millions de personnes, mortes dans des conditions atroces. Les causes de cette famine sont d’origine humaine, provoquée par la saisie de la récolte de 1932 par les autorités et non le résultat de la sécheresse ou d’un « sabotage par les koulaks ». Ce qui est le plus révélateur de cette politique génocidaire c’est les directives des autorités qui visaient à empêcher les Ukrainiens affamés de se déplacer vers les régions où il y avait plus de nourriture. Et, tandis que des hommes, femmes et enfants mouraient de faim, l’URSS exportait des tonnes de céréales à l’étranger. La volonté d’étouffer la renaissance nationale des Ukrainiens, d’anéantir leur esprit libre s’est aussi clairement manifestée par des persécutions des intellectuels ukrainiens et du clergé, perpétrées dès le début des années 1930. Ces faits sont à présent prouvés par des multiples témoignages de survivants et les documents provenant des archives du KGB, ouverts désormais aux chercheurs. En France, l’Ambassade d’Ukraine et la communauté ukrainienne de France mènent conjointement le travail de mémoire et ont organisé en ce mois de novembre un nombre de manifestations commémoratives. Une cérémonie de dépôt de gerbes sous l’Arc de Triomphe par S.E. l’Ambassadeur d’Ukraine en France Monsieur Oleg Shamshur et le Président du Congrès Mondial des Ukrainiens Ievgen Choliy a eu lieu le 20 novembre dernier. Le même jour, une Messe Solennelle a été célébrée par Monseigneur Borys Gudziak à Notre-Dame de Paris sous le Haut patronage de Son Eminence le Cardinal Vingt-Trois, Archevêque de Paris. Hier, une conférence sur le thème « Le Holodomor au regard d’une théorie générale des génocides » a été donné à l’INALCO par Bernard Bruneteau, professeur à l’université de Rennes. Au nom de l’Ambassadeur d’Ukraine je remercie les organisateurs de cette manifestation à Lyon, et plus précisément l’association Ukraine 33 et son Président Mykola Cuzin et Vice-Présidente Madame Guènia Cuzin. Cette cérémonie de dépôt de gerbes au monument dédié aux victimes des génocides nous permet de rendre hommage aux victimes innocentes du Holodomor et dire « non » à un tel régime, qui a orchestré ce genre d’atrocité, ni aujourd’hui, ni demain. Je remercie vous tous d’être venus et de partager ce moment. Merci de votre aimable attention.


DESOLATION
Répondre à cet article